Accueil / fr-fr > Notions de ponçage > Couche passive

Couche passive

Ce que l'on appelle la couche passive correspond à une fine couche d'oxyde qui se forme à la surface de l'acier inoxydable lorsqu'il est en contact avec de l'oxygène. Les atomes de chrome de l'acier forment alors, en association avec les atomes d'oxygène, une couche d'oxyde dense et inerte (d'où la désignation de « couche passive »), qui fait barrage à une progression de l'oxydation, et donc à une corrosion de l'acier. L'accentuation et la durabilité de la couche passive dépend en premier lieu de la composition de l'alliage de l'acier.

Les aciers inoxydables réagissent à l'oxygène de la même manière que des aciers normaux et forment une couche d'oxyde. Dans le cas d'un acier normal, l'oxygène réagit avec les atomes de fer présents dans l'acier ; dans ce contexte, une surface poreuse (rouille) se forme, permettant une progression de la réaction. Ce processus peut entraîner une oxydation totale de la pièce.

Dans le cas d'un acier inoxydable, l'oxygène réagit en surface avec la concentration relativement élevée d'atomes de chrome présents dans l'acier pour former une couche passive.
Il existe deux raisons à la formation de rouille sur des aciers inoxydables :

  • la couche passive n'a pas pu se former ou
  • la couche passive a été détruite

La non-formation de la couche passive peut être évitée par une propreté optimale. En principe, tous les résidus doivent être éliminés des surfaces traitées. Cela concerne notamment les résidus de produits abrasifs. Par conséquent, les produits abrasifs adaptés à l'usinage de l'acier inoxydable sont en principe exempts (part en masse < 0,01 pour cent) de chlore, de fer et de soufre.


Retour aux notions de ponçage
Parcourir les notions de ponçage