Accueil / fr-fr > Notions de ponçage > L'acier inoxydable peut-il rouiller?

L'acier inoxydable peut-il rouiller?

Introduction

Si l'on observe les aciers inoxydables avec une teneur en chrome supérieure à 10,5 %, l'apparition de rouille ne peut pas être exclue d'office. Même les aciers austénitiques avec des teneurs en chrome supérieures à 20 % et des teneurs en nickel supérieures à 8 % peuvent rouiller en cas d'erreur de manipulation et de traitement, ou en cas de vices structurels.

La couche passive

Les aciers inoxydables réagissent exactement comme des aciers normaux à l'oxygène et forme une couche oxydée. Dans le cas d'un acier normal, l'oxygène réagit toutefois avec les atomes de fer et une surface poreuse se forme, permettant une progression de la réaction. Cela peut entraîner une oxydation totale de la pièce. Dans le cas d'un acier inoxydable, l'oxygène réagit avec la concentration relativement élevée d'atomes de chrome présents dans l'acier. Les atomes de chrome et d'oxygène forment une couche d'oxydation dense, qui empêche une progression de la réaction. Cette couche d'oxydation est également appelée Couche passive en raison de son inertie de réaction face à l'environnement. La manifestation ou la résistance de la couche passive dépend en premier lieu de la composition de l'alliage de l'acier.

Corrosion

Il existe deux raisons à la formation de rouille sur des aciers 'inoxydables' :

  • la couche passive n'a pas pu se former, ou
  • la couche passive a été détruite
     

La non-formation de la couche passive peut uniquement être évitée avec une extrême propreté. En principe, tous les résidus doivent être éliminés des surfaces traitées.

Les types de corrosion décrits ci-après supposent une destruction ultérieure de la couche passive :

Corrosion de surface par usure

La corrosion de surface par usure désigne un enlèvement de matière régulier à la surface de la pièce. Ce type de corrosion ne se produit que si des acides ou des bases puissantes agissent sur la surface de la pièce. Si le taux d'usure annuel est inférieur à 0,1 mm, on parle d'une résistance suffisante de la matière face à la corrosion de surface.

Corrosion par piqûres (pitting)

La corrosion par piqûres apparaît lorsque la couche passive est transpercée localement. Des ions chlorure sont responsables de la percée. En présence d'un électrolyte, ils retirent de l'acier inoxydable les atomes de chrome nécessaires à la formation de la couche passive. De petits trous semblables à des piqûres d'aiguilles apparaissent. La présence de dépôts, de rouille pérégrine, de résidus de calamine ou de couleurs de revenu provoque un renforcement de la corrosion par piqûres.

Corrosion intercristalline

Une corrosion intercristalline peut apparaître si du carbure de chrome se détache au niveau des contours des grains sous l'influence de la chaleur et qu'elle parvient dans la solution en présence d'un milieu acide. Cela se produit aux températures suivantes :

  • aciers austénitiques 450 - 850 °C
  • aciers ferritiques à plus de 900 °C
     

La corrosion intercristalline ne joue plus aucun rôle de nos jours lorsque les matériaux sont correctement sélectionnés.

Corrosion par contact

La corrosion par contact se forme lorsque différents matériaux métalliques entrent en contact les uns avec les autres et sont baignés dans un électrolyte. Le matériau le moins noble est attaqué et s'échappe dans la solution. Les aciers inoxydables sont précieux par rapport à la plupart des autres matériaux métalliques.


Retour aux notions de ponçage
Parcourir les notions de ponçage